2013, année d’un 13 bien particulier

Par défaut

Bonsoir à vous chers lecteurs ! Combien de fois vais-je m’excuser platement et de manière un peu agaçante que j’étais très prise par ma vie, entraînant ainsi une absence mortelle sur la blogosphère ? Je pense sincèrement que soit vous vous en fichez, soit vous allez vous y habituer.

Samhain, une fête celtique que j’avais préparé depuis des mois, ou que j’avais tenté de préparer, n’a pas été célébrée comme je l’avais souhaité. Et cela pour des raisons bien diverses : fatigue, changement professionnel très conséquent sur tous les aspects de ma vie, questionnements sur ma vie spirituelle, éparpillement, beaucoup d’envies mais restant dans un coin avant de pouvoir, sûrement un jour, sortir d’un tiroir et d’être enfin affinées et exploitées. Par mes soins quelque peu négligés. Mea culpa, mon côté un peu improvisation ne joue pas toujours en ma faveur.Image

 

Comme le suggère le titre de cet article, les changements ont bousculé une certaine petite routine. Fini la recherche d’emploi, les doutes, l’ennui, l’angoisse liée à un avenir très incertain et (très) précaire, l’attentisme face à l’attention des proches comme des moins proches, etc. Maintenant je suis posée pour environ 8 mois. Le changement est de taille, édifiant même. Toutefois, cela ne me pousse pas du cocon familial. Au contraire, je reste encore dans ce cocon, pour préparer les changements estivaux afin qu’ils puissent se produire de manière douce et sereine, autant pour mes parents que pour moi-même. Certes, je prends sur mes épaules un « problème » qui ne me touche pas directement mais je sais pertinemment (ou est-ce un excès de préoccupation, d’anticipation ?) qu’il m’affectera quoi qu’il arrive. Donc, je reste dans ce cocon. Des changements sont survenus dans ma vie privée, mais je ne ferai pas étalage de ces changements. Je peux seulement dire qu’ils m’ont fait avancer, m’ont permis de prendre un peu plus confiance en moi, d’être moins dans le doute de ma propre valeur. Et rien que s’apercevoir de ces avancées, cela fait du bien, vraiment 🙂

Que dire de plus ? La vie professionnelle est une base sans laquelle je ne peux me réaliser. C’est bien beau de rester dans l’abstrait, la contemplation, le rêve mais l’action, prendre le pouvoir sur sa vie permettent de se réaliser, de se mouvoir intérieurement et j’en avais vraiment, mais vraiment besoin ! Tout changement a un coût, un revers de la médaille ; j’espère que je l’accepte. Exit la vie sociale où je fais des sorties pour rencontrer du monde (et au final, ça ne reste que des connaissances très fugaces, ces rencontres sont très superficielles) et pour quel résultat ? Sortir pour sortir, non, ce n’est plus pour moi, je laisse dorénavant décanter les choses, plus par manque de choix et par devoir et conscience professionnelle (et personnelle) qu’autre chose.

Chaque jour, j’apprends tant de choses, mon cerveau est soumis à d’énormes stimuli (ce qui me fatigue énormément) et parfois il n’a pas le temps nécessaire pour un recul qui servira aux expériences à venir, les conseils forment un chapelet hebdomadaire que je n’ai pas le temps de graver dans le marbre pour suivre à la trace cette nouvelle année. Les résolutions ont été prises dès le 2 janvier, les résultats ont porté leurs fruits. Il n’appartient qu’à moi de continuer sur cette voie pour enfin m’asseoir dans ma nouvelle profession.

Spirituellement, mon changement professionnel m’a forcée, dans un sens, à prier davantage, à chercher la force de pouvoir méditer afin d’éviter un potentiel burn-out (et oui, déjà !). Avoir enfin une vie trépidante (j’admets que de rares fois je regrette le temps où j’avais un peu plus de temps pour moi mais cela ne sert à rien de regretter ou de toujours vouloir plus et/ou mieux) m’a poussée à redéfinir des priorités, à réorganiser mon hygiène de vie (qu’elle soit civile ou spirituelle), mon emploi du temps, etc. Et forcément, mes envies de creuser le Tarot (plus celui basé sur le Rider-Waite que celui de Marseille), d’éventuellement me lancer dans de nouveaux jeux oraculaires, de continuer à m’immerger dans l’univers des runes est mis entre parenthèse, au moins pour la semaine. Je me rattrape comme je peux en week-end. Et le week-end passe trop vite. Mon sommeil est soumis à rude épreuve, les nerfs tiennent pour le moment. Les changements entraînent les changements. Je profite de chaque instant et ayant le défaut de voir trop loin, de trop anticiper, j’espère pouvoir me poser un peu pour profiter d’un peu de répit pour y voir plus clair et être moins nerveuse.

Voyons comment va se terminer cette année qui a été bénéfique mais pas forcément de tout repos. Vais-je m’en plaindre ? Non, mais j’avoue que j’ai parfois envie de faire ma princesse dans un grand lit, d’avoir droit à de vrais moments de plaisir et de détente 🙂

 

A bientôt pour un article moins généraliste (bon, ce n’est pas pour  tout de suite ^^)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s