Extrémisme et manipulation de masses

Par défaut

Aujourd’hui, je souhaiterais rebondir sur un fait d’actualité qui vient émailler le climat délétère qui règne dans l’Hexagone. Après les manifestations ridicules contre le mariage pour tous, voici que les radicaux d’extrême-droite et autres groupuscules laids comme leurs culs viennent ajouter une pierre sanglante à leur édifice tout aussi laid que leur âme (parce que pour moi ils n’ont pas de cœur). Je ne rédige pas à la manière d’un vrai journaliste qui respecte une certaine éthique (qui se doit apolitique et impartial) et la déontologie de son travail (on pourrait en débattre des heures à ce sujet).

Quelle est la source de mon article. Le voici : Pour avoir un peu étudié la culture skinhead, il y a plusieurs sous-cultures dans ce grand ensemble que l’on nomme skinhead. Certes, les skinheads se sont scindés à cause du British National Party qui les a récupérés (tout du moins un certain pan de cette culture prolétaire) mais tous ne sont pas des extrémistes de la droite la plus radicale. J’en ai marre qu’on exploite avec « malveillance » l’ignorance de tout un chacun pour faire monter ce climat de haine et d’ignorance encore plus crasse. Un peu de nuances messieurs et mesdames les journalistes, parce que vous aussi faites dans la manipulation de masse et ça, à mes yeux, c’est très grave déontologiquement et éthiquement parlant.

Ces journaleux, je n’en veux pas. Cette manipulation de masse, je la rejette. Cette haine pour retrouver un pays « expurgé » ou « pur » comme nous le présente ces groupuscules, je n’en veux pas et n’en voudrai jamais. Parce que la France n’est qu’un conglomérat de petits pays, de cultures et de langues régionales dont on n’a pas à rougir, bien au contraire ! Cela ne veut pas dire que je souhaite moi-même retrouver un certain passé, un certain âge d’or ; il suffit juste d’ouvrir les yeux, de s’intéresser à notre Histoire, à nos Histoires (celle de la Bretagne n’est pas celle des deux Normandies, ni encore celle de la Savoie) et de respecter les différences et de les accepter. De les intégrer même, mais jamais de les récupérer pour des visées politiques plus que douteuses et délétères.

Quelle est la source de mon article matinal ? Le voici : Pour avoir un peu étudié la culture skinhead, il y a plusieurs sous-cultures dans ce grand ensemble que l’on nomme skinhead. Certes, les skinheads se sont scindés à cause du British National Party qui les a récupérés (tout du moins un certain pan de cette culture prolétaire) mais tous ne sont pas des extrémistes de la droite la plus radicale. J’en ai marre qu’on exploite avec « malveillance » l’ignorance de tout un chacun pour faire monter ce climat de haine et d’ignorance encore plus crasse. Un peu de nuances messieurs et mesdames les journalistes, parce que vous aussi faites dans la manipulation de masse et ça, à mes yeux, c’est très grave déontologiquement et éthiquement parlant.

Voici la cause de mon article matinal : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/06/agresse-par-des-skinheads-un-militant-d-extreme-gauche-en-etat-de-mort-cerebrale_3424880_3224.html

Avant d’aller en profondeur dans ce fait qui secoue les fondations hexagonales, j’aimerais m’attarder sur les termes employés par ces journaleux du journal Le Monde, ce bien mal-nommé … Sans vouloir ramener une certaine science (parce que la science peut être infinie puisque rien n’est figé dans le marbre, concernant les cultures urbaines), les skinheads n’équivalent pas les membres des groupuscules radicaux néo-nazis et néo-fascistes qui n’ont aucun esthétisme, ou si peu. Que dire de leurs valeurs ? Passéistes. Nostalgiques, et notre société n’a pas besoin de ce nostalgisme (allez hop, pour la peine, un hapax bien de mon cru que je devrais aller déposer à la SACEM et l’INPI) délétère, étriqué et qui se mord la queue. Qu’est-ce que ce protectionnisme néo-nazi et raciste, anti-évolution, va-t-il donc nous apporter ? Veut-on réellement régresser et devenir un pays grégaire comme le proposent ces groupuscules ? Ils me font doucement rire ces groupuscules. Surtout un dont j’ai perdu le nom et qui honore le Christ. Attendez, là j’ai un souci énorme : les néo-nazis ne sont-ils pas athées et ne chassent-ils pas le Juif, cette plaie qu’il s’escrime à éradiquer telle la Peste Noire ? Contradiction qui ne s’assume pas … Alors les néo-nazis racistes, homophobes et xénophobes illogiques et stupides ? Très certainement.

Ce qui m’amène à dénigrer ces individus qui récupèrent des symboles païens (comme la croix celtique, les runes, les symboles vikings et surtout la swastika, utilisée, entre autres, dans le bharata natyam) à tort et à travers. J’en conclus, certes peut-être à la va-vite, que ces groupuscules n’ont aucune culture et font preuve d’un primarisme bestial à toute épreuve. Si ces gens se comportent comme des bêtes bornées et enragées, pourquoi ne pas prendre les sanctions qui s’imposent ? Pourquoi s’encombrer de ces personnes qui sont en minorité, récupèrent le passé pour justifier leur idéologie fausse, erronée, haineuse pour nous l’imposer ?

Un autre point : quand les média vont-il arrêter de bâcler leur travail ? Quand serons-nous traités comme un public éclairé (même si c’est loin d’être le cas), quand les intellectuels arrêteront-ils de se masturber le cerveau pour passer à un peu plus d’actions de terrain, concrètes ? Et surtout : quand avancerons-nous ?

 

Paix à l’âme de la victime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s