Le Finistère, là où tout commença et recommencera

Par défaut

Bonjour à toutes et à tous,

 

Il est fort tôt (5h42) et je viens de me lever, de boire un thé vert à la menthe bio, de m’installer devant mon laptop, en ne sachant trop quoi faire par ce lever très étonnant. En effet, cela faisait des mois que j’avais le sommeil en dent de scie, des angoisses concernant le futur, une solitude géographique et sociétale parfois relativement pesante. Tout ça c’est du passé ou presque 🙂

Un cheminement amène de bonnes nouvelles : enfin, je vais pouvoir crier sur mon blog de bons présages ! Je suis reçue pour un Master 2 pro à Brest. Non seulement, je vais pouvoir reprendre mon Master, mais cette fois-ci avec une formation plus professionnalisante et davantage suivie par des professionnels. Avouons que la localisation du Master me plaît : revenir en Bretagne après quelques mois passés à Rennes a tout pour m’enchanter 🙂

Le Finistère, bout du monde (Penn ar Bed en breton du coin !), mais début de tout, d’aventures brumeuses mais prometteuses. Qui sait où je serai à partir du printemps prochain, je risque d’être encore en mouvement. Quoi qu’il en soit, je ne me vois plus vivre à l’étranger. Je suis dorénavant trop attachée à ma Bretagne, mon pays d’origine, mes racines, mon berceau, mon passé lointain et mythique, mon futur proche 🙂

Il n’est pas encore venu le temps où je rédigerai ce blog en breton, mais un jour, pourquoi pas ? Au moins, pour vous montrer que la langue bretonne n’est pas qu’une langue du passé, elle sait aussi s’adapter à la modernité et elle mérite de regagner une place de choix.

J’avais récemment lu des articles sur des langues en voie d’extinction (au Canada et aux États-Unis principalement, les langues amérindiennes notamment), je les mettrai en lien une fois que je les aurais retrouvés.

 

*article en cours d’écriture, Sighild encore embrumée par le sommeil*

Publicités

À propos de Sighild

Une Celte passionnée, analysant parfois trop, curieuse et toujours avec des idées parfois farfelues. Végétarienne, mélomane, poétesse et renouant avec la Nature et ses cycles. Ce blog est mon repaire, parfois un peu fantasque, échevelé, alambiqué et souvent très spontané. A vegetarian Celtic lady, roaming on the Earth and a stargazer, passionate, sensitive, sometimes a warrior. This blog is my lair where I play with concepts, words, thoughts and dreams.

"

  1. Yeaaaah, mais c’est génial ça ! 🙂

    Il faudra que je m’accroche si tu comptes publier en breton, l’occitan passe encore mais la langue de Bretagne, je suis larguée (à part « fest noz » et « menhir »…) ^^ Il me semble qu’elle est encore bien parlée là-bas, non ?
    Ici, dans le sud, on impose des cours d’anglais dès l’école primaire, mais le provençal est de plus en plus dénigré… Pas que je sois spécialement traditionaliste, mais bon, je suis d’avis qu’un héritage, on doit en prendre soin… ^^

    • Oui, j’ai hâte. Tu sais je ne suis pas forcément plus avancée que ça. Dans la fac de Brest tu peux apprendre le breton, je doute avoir le temps, mais sait-on jamais 🙂

      L’occitan, je connais pas mais ça doit être joli. Le provençal, j’ai lu un court texte, une traduction en provençal d’une œuvre britannique, ça a l’air charmant aussi comme langue 🙂

      Les langues régionales devraient retrouver leur intérêt dans une culture. La France n’est qu’un conglomérat de régions, et donc de cultures variées, qu’il faudrait défendre avant de trouver sa propre identité au sein de l’Europe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s